Le nouveau stade de Tizi Ouzou
Le nouveau stade de Tizi Ouzou

Le nouveau stade de Tizi Ouzou est rattrapé par la crise économique. Les travaux de réalisation de cette enceinte de 50 000 places sont à l’arrêt depuis quelques jours, en raison des problèmes de paiement, a-t-on appris de sources sûres. Les travailleurs du groupement algéro-turc (MAPA-ETRHB Haddad) en charge de la réalisation ont été mis au chômage technique.

La situation financière de ce projet a commencé à se détériorer depuis le début de l’année en cours, avec le tarissement des crédits de paiement, conséquence de la crise économique qui frappe le pays. Face à l’accumulation des créances impayées, l’entreprise turque, Mapa, a décidé de mettre les travailleurs au chômage technique. Les travailleurs turcs, dont le nombre dépasserait 200, viennent de quitter l’Algérie.

Le 30 mai, les travailleurs algériens ont dû protester pour arracher un mois de salaire, alors qu’ils n’étaient pas payés depuis deux mois. Ils ont été ensuite mis en congé spécial.

Outre les travaux de génie, l’importation des équipements destinés à ce stade souffre du manque de financements. Une partie de la toiture du stade est bloquée au port faute de crédits nécessaires à son dédouanement. Les travaux ne devraient pas reprendre avant la fin de ce mois de Ramadan, ce qui risque de rallonger les délais de réalisation de ce stade qui cumule déjà cinq ans de retard.

Qu'en pensez vous ?